Un corps de déesse dont elle est très fière, tant il est précieux. Après sa grossesse surmédiatisée et un divorce difficile d'avec Marc Anthony, la chanteuse a réussi – avec beaucoup de travail – à relancer sa carrière. Parce que Jenny from the block est une battante. En seulement un an, cette danseuse de formation a retrouvé une silhouette de rêve, après avoir donné naissance à ses jumeaux, Max et Emme, en 2008. Une fierté qu'elle ne boude pas et qui fait encore des émules. Aujourd'hui, elle chante Dance again et enchaine les tubes qui font danser avec le rappeur Pitbull. Un répertoire dance qui n'a plus grand chose à voir avec ses débuts, sous la houlette de Puff Daddy, mais le succès est au rendez-vous. Et un élément veille avec intérêt à cela: son fessier bien ferme.
Dans votre quête aux abdos apparents, il peut être facile de vous laisser avoir par des publicités bien flashy remplies de promesses au marketing galvaudé. Les belles landing pages, agrémentées de vidéo aux allures professionnelles et aux textes rédigés par des gurus du marketing (avec un soupçon de témoignages qui vendent du rêve) rendent particulièrement compliqué de faire le distinguo entre ce qui marche, et ce qui sent l’arnaque. https://www.youtube.com/watch?v=rY7XCPpyrvM
Le corps se déshabituera évidemment à l'effort en cas d'arrêt ou d'irrégularité, d'autant plus si l'alimentation ne suit pas. Pour ne plus voir apparaître la graisse chassée, il faut évidemment rester fidèle à ses objectifs. Pour ce faire, une fois que les résultats sont là, on adapte la pratique à son rythme. « Rien n'empêche certain(e)s d'aller courir une à deux fois par semaine durant une demie-heure et d'effectuer en parallèle son circuit de 15 minutes chaque jour », indique la Karine Hellebuyck. https://www.youtube.com/watch?v=mDHGaU_jGrQ
×