Une remise en forme après 40 ans va demander de votre part un suivi médical, une intensité progressive et des phases plus longues de récupération. A l’arrivée, vous y gagnerez beaucoup de plaisir, des moments de partage et une vitalité retrouvée. Si appliquer les recommandations contenues dans cette articles vous fatigue d’avance, laissez-vous guider par votre coach sportif Ownsport qui mettra en place des séances de sport progressives pour tirer le meilleur de vous-même au fil des entraînements, sinon, bonne lecture 😉

Le deuxième conseil concerne l'apport de calories et de minéraux. Il est important d'avoir une alimentation, certes hypocalorique, mais surtout basée sur les principes du régime crétois et excluant les sucres rapides. Elle doit être à base de produits non transformés issus de l'agriculture biologique plus riche en nutriments et plus nourrissants que les produits transformés et appauvris de l'industrie agro-alimentaire. Ce programme diététique doit idéalement s'appuyer sur les conseils et le suivi d'un professionnel diplomé pour éviter de perdre du poids trop vite ce qui est néfaste à long terme.


Rien de tel pour couper l'horizon ! Il a connu son heure de gloire dans les années 2000 et a même réussi à évincer (un temps) notre vieux Levis 501 en le faisant passer pour un vintage ringard. Aujourd’hui, ce fourbe ne dupe plus personne et compte de moins en moins d’adeptes. On sait qu’il est indécent (ça c'est bien), mais il est surtout inconfortable ! A moins d'être taille creuse dans son taille basse.  Et à zéro valeur ajoutée, on prend les courants d’air - un rhume étant si vite arrivé. 
Mis à part les régimes, l’exercice a le plus grand impact la perte de poids au niveau du ventre. « Lorsque vous faites de l’exercice, les muscles brûlent des calories au lieu de les emmagasiner autour de votre ventre », explique le Dr Kazlauskaite. « C’est pourquoi, lorsque vous commencez à faire de l’exercice, de nombreuses personnes remarquent qu’elles perdent d’abord des centimètres autour de la taille. »
Avant tout, on consulte son médecin traitant. S’il nous suit depuis des années, il nous connaît par coeur et la consultation peut aller vite.Sinon, l’entrevue peut durer un certain temps. Il procède à l’examen habituel, cherche les signes alarmants, les antécédents médicaux (maladies éventuelles, accidents passés, entorses à répétition, vertiges ou pertes de connaissance, etc.) et, évidemment, il évalue le risque cardiaque qui, pour la femme, est souvent réel après 50 ans.S’il y a lieu, le médecin prescrit aussi –à moins qu’il ne dispose lui-même d’un plateau technique adéquat – un électrocardiogramme de repos et d’effort, que les cardiologues et médecins du sport réalisent la plupart du temps dans un environnement sécurisé (en clinique, par exemple). Après cet examen complet, il est capable de conseiller et d’orienter vers les pratiques adaptées.
Cette question s'adresse aux personnes qui étaient jusque là sédentaires ou qui ont interrompu une pratique sportive depuis plusieurs années. Et en effet, à cet âge, le corps commence à se modifier, l'embonpoint se manifeste et les risques pour la santé sont pris très au sérieux. Rien d'étonnant à ce que les quadragénaires soient pris d'une frénésie sportive. Quelques précautions sont toutefois nécessaires.
L'exercice est évidemment intéressant pour tonifier une partie de la zone abdominale, mais il est conseillé de le pratiquer quand le corps a déjà gagné en muscles et non au début de la reprise en main. « Les traditionnels "crunch" (relevés de buste) vont pousser les organes vers le bas. Il faut d'abord tonifier en profondeur en se focalisant sur le transverse », indique la coach Karine Hellebuyck. Pour se faire, on opte en complément d'autres exercices de gainage, pour des crunchs inversés qui mobilisent la partie sous le nombril. Sur le dos, les jambes pliées, les talons aux fesses. On lève les pieds pour amener le bas du dos et les jambes pliées vers soi, en soufflant. On les redescend pour poser les pieds en inspirant.
Méthode pour perdre du ventre rapidement ou maigrir du ventre ou encore perdre du tour de taille. Pour les graisses localisées au niveau du ventre rien de tel que le sport d'endurance (jogging, step, natation, danse) en séances de minimum 45 min. 2 fois par semaine c'est bien. Ca permet de puiser dans les graisses stockées. Si en plus vous pouvez arrêter de manger entre les repas, supprimer la crème fraîche, les sodas et boissons sucrées, les sucreries... Après il existe des compléments alimentaires "ventre plat" mais ne pas confondre ceux qui se chargent de diminuer les ballonnements (ventre gonflé par les gaz) et ceux qui brûlent les graisses localisées. Bien lire les notices ! Faites du sport !
Sacrée graisse abdominale... bien calée autour de l'abdomen, là où le stockage est le plus difficile à déloger : l'âge (et donc un métabolisme plus lent), la ménopause (durant laquelle, malheureusement c'est davantage à cet endroit que la graisse est stockée) le manque d'exercice, une nourriture souvent transformée, le stress et le manque de sommeil, la morphologie "pomme" : tous ces facteurs sont des freins puissants à la perte de kilos autour du ventre.
Le troisième conseil garantit la santé physique sur le long terme. Il convient de pratiquer quotidiennement des exercices spécifiques de musculation d'intensité modérée sans effort excessif au début pour se retonifier et à haute intensité par la suite pour augmenter le métabolisme de repos. On s'engager de la sorte dans un mode de vie sain et actif jusqu'à un age très avancé. Le programme de musculation vient en complément de l'activité sportive choisie. Les étirements et les massages avec rouleau facilitent la circulation lymphatique et synoviale ce qui est autant favorable à la stimulation du métabolisme basal qu'à la réduction des douleurs chroniques, telles que le mal de dos et l'arthrose, dues à la sédentarité.

Le premier type correspond au cas le plus grave puisqu’il peut être à l’origine de maladies cardiovasculaires. L’aspect de votre ventre ne permet pas de déterminer le type de graisse dont vous souffrez. Seules des analyses médicales permettront de le savoir (prise de sang, mesure de la tension artérielle…). Si les médecins vous diagnostiquent ce syndrome métabolique, il est fortement conseillé de changer ses habitudes et d’opter pour une hygiène de vie plus saine.

Comptez les calories. L'idée que la perte de poids n'est liée qu'à l'apport ou à la perte de calorie passe de plus en plus de mode. Il est un fait que tout le monde a un corps différent et que toutes les calories ne sont pas faites de la même façon. En plus de cela, il est vraiment ennuyeux de compter les calories. Ceci étant dit, les calories restent tout de même une bonne façon d'avoir une idée générale. Pour ce régime-ci, comptez les calories que vous absorbez pendant toute la journée. Si vous y êtes vraiment bien arrivé, récompensez-vous avec un morceau de chocolat noir ou un morceau supplémentaire de poitrine de poulet. N'en faites pas trop, mais évitez de vous sentir comme si vous vous priviez de tout.
Si vous ne pouvez pas résister aux chips ou aux frites, attendez-vous à voir votre tour de taille augmenter. Les aliments frits sont remplis avec la pire graisse – le gras trans! — qui déclenche le gain de poids autour du ventre. Et à moins que vous mangiez votre hamburger et vos frites avec une grosse salade, la graisse est presque immédiatement absorbée. « La graisse s’en va rapidement dans la circulation sanguine sans modération. Les légumes contribuent à la digestion et au métabolisme, car ils contiennent des vitamines et des antioxydants qui aident à nettoyer les mauvais ingrédients ingérés », explique le docteur Kazlauskaite.

Après le souper, lavez la vaisselle, nettoyez les comptoirs, fermez les lumières et, si nécessaire, fermez le réfrigérateur et le garde-manger à clé. La cuisine est fermée pour 12 heures! Les gourmandises de fin de soirée augmentent de façon significative la quantité de calories que vous mangez, selon une étude de l’Université du Texas. Éviter de grignoter le soir vous permet d’éliminer 300 calories ou plus par jour, ou 31 livres par année.
Une étude effectuée auprès de 76 étudiants universitaires a montré que plus une personne regarde la télévision et plus cette personne est susceptible de grignoter souvent et de manger beaucoup aux repas. Essayez donc de sacrifier une émission (il y en a probablement que vous n’aimez pas particulièrement, de toute façon…) et sortez prendre une marche à la place. https://www.youtube.com/watch?v=CxktmQ3zJOA
×