Si vous voulez savoir plus précisément quel est votre taux de masse grasse, vous pouvez le déterminer au moyen de la pesée hydrostatique ou d’un scan DEXA.                      Vous pouvez également faire une mesure de pli cutané. C’est une méthode peu coûteuse et qui fournit une estimation raisonnable, mais un peu de pratique est requise pour l’effectuer correctement.                      Enfin, certains sites affirment que vous pouvez déterminer votre taux de masse grasse en effectuant un certain nombre de mesures de votre circonférence. Nous ne recommandons pas cette méthode car celle-ci offre une estimation erronée du taux de masse grasse réel.
Le premier conseil est le déclencheur indispensable au processus d'amigrissement. Il faut pratiquer une activité physique avec plaisir pour brûler des calories et se réconcilier avec son corps en exprimant pleinement son potentiel. La production d'endorphines pendant l'exercice physique et la réduction du cortisol, principale hormone du stress, a un effet hautement favorable sur la perte de poids. Le sport choisi importe peu mais il est préférable qu'il soit pratiqué en groupe composé de personnes au profil physique très différencié pour l'émulation fournie, la motivation engendrée et le bien-être ressenti.
La solution : on fête les anniversaires (celui de notre rencontre, de notre premier baiser, de notre mariage ou autre...) car cela donne une occasion de mettre la jolie robe qu'il aime et les talons qui le font fantasmer. On achète un objet qui peut changer notre quotidien (une peau de tigre pour recouvrir le plancher, un appareil de massage à utiliser à deux...)
La solution : on fête les anniversaires (celui de notre rencontre, de notre premier baiser, de notre mariage ou autre...) car cela donne une occasion de mettre la jolie robe qu'il aime et les talons qui le font fantasmer. On achète un objet qui peut changer notre quotidien (une peau de tigre pour recouvrir le plancher, un appareil de massage à utiliser à deux...)

Oui, si l’on a été sédentaire durant des années et que l’on reprend à un rythme effréné, sans accompagnement particulier. On peut alors redouter la survenue de problèmes ostéo-articulaires, de tendinites, de douleurs articulaires, de fractures et même de graves troubles cardio-vasculaires, surtout après la ménopause, stade où le risque d’accident chez les femmes est aussi élevé que chez les hommes.
Le corps se déshabituera évidemment à l'effort en cas d'arrêt ou d'irrégularité, d'autant plus si l'alimentation ne suit pas. Pour ne plus voir apparaître la graisse chassée, il faut évidemment rester fidèle à ses objectifs. Pour ce faire, une fois que les résultats sont là, on adapte la pratique à son rythme. « Rien n'empêche certain(e)s d'aller courir une à deux fois par semaine durant une demie-heure et d'effectuer en parallèle son circuit de 15 minutes chaque jour », indique la Karine Hellebuyck. https://www.youtube.com/watch?v=mDHGaU_jGrQ
×