Ces facteurs de risque peuvent être directement constatés par le sujet s’il ne triche pas avec sa conscience mais ils doivent être complétés par un examen médical approfondi chez un médecin compétent en matière sportive de préférence. L’essentiel de ce check-up doit porter sur la vérification du coeur, principale cible des agressions de la vie moderne.
La pratique d'un régime ne doit en aucun cas laisser sur sa faim au cours de la journée ou bien à la fin d'un repas. Etre bien rassasié témoigne de besoins caloriques bien couverts. Bien s'alimenter demeure la condition indispensable pour débuter un bon régime. Le changement des mauvaises habitudes alimentaires doit être définitif. Il faut consommer au moins cinq fruits et légumes par jour, lors de chaque repas, en cas de petites faims, frais, surgelés ou encore en conserve. Un petit déjeuner équilibré doit apporter environ 2% de la ration calorique de la journée au minimum, ce qui est loin d'être le cas chez la plupart des personnes. Rappelons également que près de 80% des régimes aboutissent à un échec et à une reprise du poids perdu un an après l'arrêt du régime.
En cas de malaise ou de maladie, consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.
Cette formule utilise uniquement votre masse maigre (votre poids moins votre graisse corporelle).                      L’idée est assez simple : La masse musculaire consomme beaucoup d’énergie, même au repos. La masse grasse n’a quant à elle pratiquement pas besoin d’énergie.                      Si vous connaissez la quantité de masse grasse d’une personne, vous pouvez donc déterminer son métabolisme de base approximatif.
Avec la stratégie numéro 1 de la musculation pure et dure, on passe à la caisse en étant obligé d'accélérer fortement son métabolisme de base par le biais de 6 ou 7 repas tous les 3h et un apport très élevé de calories. Ce n'est pas santé. C'est en plus contraignant. La stratégie boxeur, c'est comme du développement durable. Elle peut être implémentée à long terme sans casser et détruire. Très peu de body builder intensif vieillisent en étant en bonne santé. Il y en a. Mais combien cachés, finissent cassés à la poubelle...

Par exemple, utilisez la crème glacée pour rehausser un bol de fruits et non les fruits pour rehausser la crème glacée. Mangez des croustilles avec votre salsa maison remplie de bons légumes et non de la salsa avec vos croustilles. C’est ce que suggère Jeff Novick, le directeur en nutrition de la « Pritkin Longevity Center and Spa » en Floride. Tout est dans la balance!

Une jupe imprimée de petits poneys, associée à un pull mickey : méfiez-vous qu’avec ça on ne vous diagnostique pas le syndrome de Peter Pan  !  Car passé la trentaine, rien ne justifie plus le port d’oursons géants (avant non plus d'ailleurs, mais bon). Certes, cela s’inscrit dans la tendance ‘LOL-core’, ce phénomène bubblegum  survenu en réaction à la normalité du courant Normcore  : elle s’inspire des dessins animés et consiste à pratiquer l’autodérision en portant tout et n’importe quoi. Fun en théorie, mais agresse la rétine en pratique. https://www.youtube.com/watch?v=53Bo_28Bx-E

Tenez un journal alimentaire. La plupart des gens ont tendance à sous-estimer ce qu'ils mangent en une journée. Faites-vous une évaluation honnête de vos habitudes alimentaires en mettant par écrit tout ce que vous consommez pendant une semaine. Recherchez un compteur de calories en ligne et rendez-vous compte à peu près combien de calories vous consommez dans une journée. À partir de là, voyez ce que vous pouvez vous permettre de supprimer. https://www.youtube.com/watch?v=RRltB2yDKfk
On fait par exemple 7 exercices en série longue de 15 répétitions. Ces exercices utilisent la force et l'endurance. Au lieu de charger à 90% de ses capacités ou 100% en permanence en poids pour aller chercher la brulure, on ne prend que 50% de sa charge maximale tolérable et on fait 15 répétitions. On travaille tout le corps, avec du squat, des épaules, des bras, des pecs et du dos en enchaînant les 7 exercices sans prendre de pause. On fait donc avec les différents mouvements 15 * 7 répétitions, soit environ 100 répétitions consécutives.

Devenez maitre dans le contrôle des portions. Ce qui est important, ce n'est pas seulement ce que vous mangez, mais aussi les quantités que vous mangez. Même les aliments les plus sains doivent être consommés avec modération. Commencez par utiliser des assiettes plus petites et des couverts plus petits et prenez votre temps. Suivez les conseils en matière de portions sur les étiquettes et vérifiez tous les détails dont vous n'êtes pas sûr.


Je suis nouvelle sur ce forum et je me dirige vers vous car j'ai pas mal de questions. Je n'ai jamais été une grande sportive mais depuis quelque temps j'ai décidé de m'y mettre et très régulièrement depuis 20 jours. Je pèse 71kg pour 1m67, je fais ça pour me renforcer psychologiquement, pour me sentir bien dans ma peau et aussi pour perdre du poids. Mon programme est deux séances de footing par semaine (lundi et jeudi) je cours en moyenne 40mn pour 8,5km et deux séances de piscine (mardi et vendredi) ou je nage la brasse pendant également 40mn. En parallèle, je fais des séances d abdos environs 4 fois par semaine. Mon corps tout doucement commence à changer, vraiment très très légèrement, je ne m'attends pas à des miracles très rapidement. Et comme je l'avais lu... Le poids sur la balance augmente ! J'ai déjà pris 1kg alors que je fais très attention à ce que je mange. Ma question est la suivante, est ce qu'un jour ce poids va diminuer ? Certes je préfère prendre du poids et voir mon corps s'affiner, mais j'aimerais avoir un IMC dans la normale aussi....
Concernant la diminution du risque de mourir d'un cancer à 60 ans, cela s'explique tout simplement parce que le sport renforce notre système immunitaire. L'étude "Effect of Exercise on T Cells in Cancer Survivors. The Integrative Biology of Exercise VI", relayée par le site Bodyscience.fr, suggère que "quand les patients ayant survécu à un cancer font du sport pendant plusieurs semaines après avoir terminé leur chimiothérapie, leurs systèmes immunitaires se reconstituent eux-mêmes pour devenir plus efficaces, et éventuellement permettre de repousser les incidences futures de cancer. Ces résultats pourraient permettre d’expliquer pourquoi l’exercice physique peut significativement réduire les chances d’une rechute, ou diminuer les probabilités de cancer chez les personnes qui n’ont jamais été touchées par la maladie".

Le stress est souvent inévitable, mais si vous n’apprenez pas à le gérer convenablement, vous pourriez vous trouver avec de tracas quand vous commencerez à vouloir perdre du poids. Des études suggèrent que le stress peut vous causer des envies folles pour des aliments riches en matières grasses et en sucre, car cela déclenche une augmentation de la libération de cortisol qui affecte la faim.
Concernant les facteurs qui augmentent les risques de faire une crise cardiaque ou un AVC à 60 ans, il s'agit du tabagisme, de l'hypertension (et donc le stress), de la cholestérolémie, du surpoids, de la sédentarité et de la consommation régulière d'alcool. Comme tous ces facteurs de risque sont incompatibles avec une activité physique régulière, qui permet en outre pour certains d'en faire diminuer le niveau (surpoids, stress), faire du sport diminue automatiquement les risques de mourir à 60 ans d'une crise cardiaque ou d'un AVC.
… et particulièrement les aliments qui comptent du sucre, du fructose, du sirop de maïs parmi leurs quatre premiers ingrédients. Vous devriez être en mesure de trouver un équivalent moins sucré pour ces aliments. Si cela est impossible, attrapez un fruit à la place! Regardez pour des versions faibles en sucre pour des aliments comme le ketchup, la mayonnaise et la vinaigrette. Aussi, évitez les aliments hydrogénés et assurez-vous que les aliments contiennent au moins 2 grammes de fibres par 100 calories pour les produits céréaliers. Finalement, une liste d’ingrédients courte signifie moins de rehausseur de saveur artificiel et de calories vides. https://www.youtube.com/watch?v=UJezMYvf8Ss
×