Rappelez-vous, je vous ai dit que le corps était une formidable machine qui sait s'adapter mais qui a une mémoire, si bien que lorsque vous recommencerez à manger normalement, il va constituer des réserves pour palier à une éventuelle mise à la diète. Cette réserve sera caractérisée sous forme de graisse car c'est un carburant stockable dans le temps.

Le stress est souvent inévitable, mais si vous n’apprenez pas à le gérer convenablement, vous pourriez vous trouver avec de tracas quand vous commencerez à vouloir perdre du poids. Des études suggèrent que le stress peut vous causer des envies folles pour des aliments riches en matières grasses et en sucre, car cela déclenche une augmentation de la libération de cortisol qui affecte la faim.
Tout dépend si vous avez 3 ou 4 kilos à perdre ou plutôt une bonne dizaine Dans le premier cas, c'est possible disons en un mois, dans le deuxième euh...il y a du boulot. Alors inutile de vous demander comment avoir un ventre plat en 1 semaine, c'est impossible, trop court. Il faudra allier régime équilibré, sport et même sommeil suffisant. Et si vous voulez garder les résultats sur le long terme il faudra maintenir l'effort sur la durée. Moi j'ai réussi dans la souffrance et la privation je l'avoue mais maintenant je suis satisfait de mon corps et je l'entretiens avec des séances d'électro stimulation (c'est excellent mais ça ne suffit pas en soi).
Le corps se déshabituera évidemment à l'effort en cas d'arrêt ou d'irrégularité, d'autant plus si l'alimentation ne suit pas. Pour ne plus voir apparaître la graisse chassée, il faut évidemment rester fidèle à ses objectifs. Pour ce faire, une fois que les résultats sont là, on adapte la pratique à son rythme. « Rien n'empêche certain(e)s d'aller courir une à deux fois par semaine durant une demie-heure et d'effectuer en parallèle son circuit de 15 minutes chaque jour », indique la Karine Hellebuyck. https://www.youtube.com/watch?v=mDHGaU_jGrQ
×