Dans un article scientifique de 2005 intitulé Comparison of predictive equations for resting metabolic rate in healthy nonobese and obese adults: a systematic review (source) la formule Mifflin St Jeor s’est distinguée comme la meilleure du test, comparée notamment à la formule de Harris Benedict et à la formule de Cunningham (WHO/FAO/UNU) La US Academy of Nutrition and Dietetics recommande d’utiliser la formule de Mifflin St Jeor pour calculer le MB.

Dans votre quête aux abdos apparents, il peut être facile de vous laisser avoir par des publicités bien flashy remplies de promesses au marketing galvaudé. Les belles landing pages, agrémentées de vidéo aux allures professionnelles et aux textes rédigés par des gurus du marketing (avec un soupçon de témoignages qui vendent du rêve) rendent particulièrement compliqué de faire le distinguo entre ce qui marche, et ce qui sent l’arnaque. https://www.youtube.com/watch?v=rY7XCPpyrvM
Montez en puissance les exercices de cardiotraining. Les exercices d'aérobic font travailler votre cœur, brulent des calories rapidement et facilitent la perte de graisse sur tout le corps, y compris au niveau de votre ventre. Vous ne pouvez pas éliminer spécifiquement la graisse du ventre, mais elle est généralement la première à bruler lorsque vous vous exercez, quelle que soit la forme de votre corps ou votre taille [9].
Dans tous les cas avant de se lancer dans le reconquête de son corps, il est déterminant de faire sans complaisance « l’état des lieux ». Pour que l’activité physique soit réellement un élément de santé et non pas l’accélérateur ou le révélateur d’une insuffisance physiologique, il importe d’en gommer les « facteurs de risque » liés à la sédentarité : hypertension artérielle, « mauvais cholestérol », overdose de tabac et d’alcool, excédent de poids…
En pratique : pas de glucides le soir ! On zappe les féculents et on préfère une tisane parfumée au dessert. Au menu : des légumes (en entrée et en plat) et 80 à 100 g de poisson ou viande maigre. Pour tenir, on instaure un goûter vers 17 heures : 1 à 2 fruits frais ou cuits et, éventuellement, quelques oléagineux (amandes, noix...) ou 1 à 2 carrés de chocolat noir à 70 % de cacao minimum.
Vous l’aurez compris, il est contre-productif de cumuler entraînement intensif et régime pauvre en calories pour perdre la graisse du ventre. D’ailleurs, il est conseillé d’éviter tout type de régime extrême quel qu’il soit (pauvre en glucides, lipides…). Il vaut mieux faire le choix soit de manger plus en s’entraînant plus, soit de manger moins en s’entraînant moins, sachant que la dernière option montre souvent de meilleurs résultats1. Par ailleurs, le fait de marcher à un rythme lent pour se relaxer une heure par jour permet de faire baisser considérablement le niveau de cortisol et constitue l’un des meilleurs exercices pour les femmes ayant de la graisse abdominale récalcitrante.
Mais aujourd’hui, indique le spécialiste, on maîtrise bien ce qu’on enlève lors de cette intervention qui fournit un résultat plus rapide et significatif qu’avec les techniques de médecine esthétique, les machines ou des injections nécessitant plusieurs séances. A la suite de l’opération, il faut porter un vêtement compressif pendant environ quatre semaines et le résultat n’est définitif qu’au bout de trois mois. Pour autant, il ne faut pas croire qu’on peut manger ce qu’on veut. Si la graisse ne revient en principe pas où il y a eu liposuccion, elle ne va pas se gêner pour se répandre ailleurs.
Une remise en forme après 40 ans va demander de votre part un suivi médical, une intensité progressive et des phases plus longues de récupération. A l’arrivée, vous y gagnerez beaucoup de plaisir, des moments de partage et une vitalité retrouvée. Si appliquer les recommandations contenues dans cette articles vous fatigue d’avance, laissez-vous guider par votre coach sportif Ownsport qui mettra en place des séances de sport progressives pour tirer le meilleur de vous-même au fil des entraînements, sinon, bonne lecture 😉

Les habitudes alimentaires doivent être changées progressivement à votre rythme sans que vous aillez l'impression de vous priver. En plus ainsi votre flore intestinale évoluera progressivement : elle est souvent à l'origine de surpoids. Vous pouvez commencer par essayer de réduire progressivement le sucre dans votre alimentation puis de limiter les produits laitiers.
Sauf que cette année, j'ai décidé de vérifier par moi même si c'était le cas pour toutes les mutuelles. Et là surprise : en comparant le prix de ma mutuelle à d'autres, et ce pour des niveaux de garanties strictement équivalents, je constate une différence de tarif SIGNIFICATIVE (et ce même pour des mutuelles connues, je ne parle pas ici de nom inconnu). https://www.youtube.com/watch?v=2t7GE9i2gLc
×