Les études ont montré que les gens qui mangent des céréales au déjeuner tous les jours ont beaucoup moins de chances de devenir obèses et développer du diabète que les gens qui n’en mangent pas. Ces personnes consomment aussi davantage de fibres et de calcium – et moins de gras- que ceux qui mangent d’autres aliments pour déjeuner. Mangez aussi du gruau d’avoine et diversifiez les sortes de céréales pour varier les nutriments. Choisissez aussi les céréales qui ne contiennent pas trop de sucre. https://www.youtube.com/watch?v=8Y3V_TOPctM

N'en faites pas trop. Lorsque vous vous mettez aux exercices de cardiotraining pour la première fois, visez un entrainement 3 jours par semaine, puis poursuivez jusqu'à 4 lorsque vous êtes prêt. Vous entrainer trop durement chaque jour ne donnera pas à votre corps le temps de récupérer et de construire le muscle et cela peut entrainer des blessures ainsi que du découragement.


Alors ton poids, qui plus est pour un homme, me paraît "correct", à mon sens tu n'as absolument pas besoin de perdre de poids, mais plutôt de te muscler et pour cela... Pas beaucoup de solutions, pas de miracle, un peu d'efforts, il faudrait te muscler avec quelques séances de sport / semaine. Que manges-tu ? Ton alimentation joue sûrement sur ton ventre et ta "poitrine".
Charles Lamontagne a choisi de miser sur la répétition et la rapidité afin d'accroître la capacité cardiovasculaire. Ainsi, il suggère de limiter les pauses entre et pendant les exercices. Au début, exécuter le programme devrait prendre une trentaine de minutes, période d'échauffement incluse. Après quatre semaines, la routine devrait être effectuée en une quinzaine de minutes. Ce sera alors le temps de changer de programme pour progresser.
Pour obtenir des bénéfices à long terme, il n'y a pas d'aliments miracles pour cibler le bedon, mais il y a certains aliments qui pourraient aider s'ils font partie d'une alimentation saine, et d'autres qui sont tout simplement bons pour votre système cardio-vasculaire, ce qui est important si vous avez tendance à stocker du gras au niveau abdominal. Voici un aperçu rapide :

Une étude effectuée auprès de 76 étudiants universitaires a montré que plus une personne regarde la télévision et plus cette personne est susceptible de grignoter souvent et de manger beaucoup aux repas. Essayez donc de sacrifier une émission (il y en a probablement que vous n’aimez pas particulièrement, de toute façon…) et sortez prendre une marche à la place. https://www.youtube.com/watch?v=CxktmQ3zJOA
La réponse est simple : il n'y en a pas vraiment. Mais il y a des produits alimentaires qui nuisent plus qu'ils n'aident quand il s'agit de transformer une forme de pomme en forme de sablier chez quelqu'un. Et comme pour l'exercice physique, la clé pourrait moins réside dans le choix de l'exercice mais davantage dans la réponse à la question "allez-vous faire de l'exercice ?" tout court.
L’effet de stress et l’effet NO. L’effet de stress au niveau cellulaire permet aux cellules de fabriquer des protéines de réparation qui vont favoriser la réparation cellulaire et donc sa survie en cas de nouveau stress. L’effet NO c’est la production de monoxyde d’azote qui va favoriser la circulation sanguine. Le sport qu’il faut pratiquer doit répondre à ces deux facteurs. La limite de la pratique est facilement contrôlable pour rester au bon niveau sans être dangereuse tout en restant efficace. Et ce moyen facile existe sur le marché gratuitement et permet de tenir compte des périodes de récupération nécessaires qui changent avec l’âge physiologique. La réparation cellulaire et le NO vont lutter contre le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Et pas de besoin d’un médecin dont l’activité représente la troisième cause de mortalité a égalité avec les cancers.
Entre autres causes (stress, hygiène de vie, sédentarité, jeu des hormones ou encore flore intestinale perturbée), « la graisse provient souvent d'un problème comportemental qui à son tour entraîne une mauvaise prise alimentaire, autrement dit une alimentation déséquilibrée. De mauvaises réflexes, comme manger des aliments industriels, trop gras ou trop sucrés, favorisent aussi l'apparition de la graisse », rappelle Déborah Ohana, diététicienne nutritionniste du sport. « Généralement, l'alimentation est surtout de mauvaise qualité. On peut ainsi commencer par remplacer les protéines animales par des végétales, plutôt de l'huile d'olive que du beurre par exemple », ajoute pour sa part Brigitte Barthe.

- En cas de travail sédentaire : pensez à marcher et bouger régulièrement ! Allez faire une promenade rapide. Trouvez du temps pour un peu d'exercice dans votre journée de travail en vous levant de votre bureau pour aller faire une promenade en puissance de 5 minutes. Faites de longues enjambées et gardez un rythme soutenu ou essayez de monter et de descendre un escalier.
Oui, si l’on a été sédentaire durant des années et que l’on reprend à un rythme effréné, sans accompagnement particulier. On peut alors redouter la survenue de problèmes ostéo-articulaires, de tendinites, de douleurs articulaires, de fractures et même de graves troubles cardio-vasculaires, surtout après la ménopause, stade où le risque d’accident chez les femmes est aussi élevé que chez les hommes.
D'ailleurs, si vous êtes un débutant complet, vous devriez bien progresser pendant quelques années avant de véritablement vous heurter à des difficultés de stagnation. Si vous étiez également déjà un peu sportif auparavant, alors vous allez gagner du temps pour apprendre les mouvements et vous sentir à l'aise dans votre pratique. Bref, votre progression n'en sera que meilleure.
Rien de tel pour couper l'horizon ! Il a connu son heure de gloire dans les années 2000 et a même réussi à évincer (un temps) notre vieux Levis 501 en le faisant passer pour un vintage ringard. Aujourd’hui, ce fourbe ne dupe plus personne et compte de moins en moins d’adeptes. On sait qu’il est indécent (ça c'est bien), mais il est surtout inconfortable ! A moins d'être taille creuse dans son taille basse.  Et à zéro valeur ajoutée, on prend les courants d’air - un rhume étant si vite arrivé. 
Atlantico : Une nouvelle étude américaine publiée dans le journal Stroke (voir ici), menée sur 20 000 hommes et femmes, démontre que les sujets en bonne forme physique à 40 ans ont 37% de moins de chances de mourir d'un accident vasculaire cérébral, d'une crise cardiaque ou d'un cancer à 60 ans. Comment cette étude a-t-elle été réalisée et que nous apprend-elle précisément ? https://www.youtube.com/watch?v=-MqB5nq2z2w
×