Faites des étirements latéraux : tenez-vous debout en positionnant vos pieds à la hauteur de vos hanches. Posez la main droite sur la hanche droite puis tendez votre bras gauche vers le ciel en tournant la paume de la main vers la droite de votre corps. Penchez-vous vers la droite sans déplacer vos jambes et en tendant votre bras gauche au-dessus de votre tête. Faites cet exercice 3 à 5 fois de chaque côté.
La légende de la quarantaine ou l'âge qui effraie plus d'une femme. Oui, abandonner la trentaine est souvent un challenge difficile à relever. C'est comme si cette année de plus allait tout changer et qu'elle nous vieillirait à tout jamais. Pourtant, on n'abandonne pas notre jeunesse à 40 ans. Au contraire. On est sûre de soi, on a enfin quelques économies et on commence à revivre. Les enfants ont grandi, la maison aussi et les copines sont toujours de la partie. La crise de la quarantaine ? Has-been. Aujourd'hui, on savoure nos 40 ans comme on fêtait notre majorité il y a quelques années.
Lorsqu’il y a déséquilibre entre ce qu’on ingurgite et ce qu’on brûle, on fait fatalement du gras. Il existe deux types de graisse, comme l’explique le Dr Zoltan Pataky, médecin adjoint au service d’enseignement thérapeutique pour maladies chroniques, dont l’obésité, aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG): la sous-cutanée, communément appelée le pneu, et la viscérale, plus profonde, qui va sournoisement se loger autour des organes, intestins, reins, foie, pancréas, cœur, bref partout sauf autour des poumons. D’où un réel et gros danger pour la santé.
Sauf que cette année, j'ai décidé de vérifier par moi même si c'était le cas pour toutes les mutuelles. Et là surprise : en comparant le prix de ma mutuelle à d'autres, et ce pour des niveaux de garanties strictement équivalents, je constate une différence de tarif SIGNIFICATIVE (et ce même pour des mutuelles connues, je ne parle pas ici de nom inconnu).

De nombreuses études (Annals of Internal Medicine, European Journal of Clinical Nutrition...) évoquent le grignotage compulsif pre ou post mauvaise nuit. D'abord parce que le temps qu'on ne passe pas à dormir on le passe à manger, ensuite parce que lorsqu'on est fatigué on a tendance à choisir des aliments plus "énergétiques" (riches et caloriques) pour contrer la fatigue. Hormonalement parlant, le phénomène s'explique ainsi : pendant le sommeil on sécrète de la leptine, une hormone qui provoque un sentiment de satiété et favorise la métabolisation de la graisse, tandis que lorsqu'on est éveillé, la ghréline, une autre hormone, nous donne l'impression d'avoir faim.


Le premier type correspond au cas le plus grave puisqu’il peut être à l’origine de maladies cardiovasculaires. L’aspect de votre ventre ne permet pas de déterminer le type de graisse dont vous souffrez. Seules des analyses médicales permettront de le savoir (prise de sang, mesure de la tension artérielle…). Si les médecins vous diagnostiquent ce syndrome métabolique, il est fortement conseillé de changer ses habitudes et d’opter pour une hygiène de vie plus saine.
Ultra teenager. Le seul endroit légitime où l’on peut encore le porter sans sourciller c’est à la salle de sport. Sorti de ce contexte, il ne faudra pas s’offusquer si on vous demande vos papiers (au mieux) ou si on vous traite comme une adulescente attardée. Car si le hoodie (qui signifie voyou) était destiné à l’origine aux ouvriers des entrepôts frigorifiques de New York dans les années 30, c’est désormais le vêtement le plus répandu chez les ados.

Grâce aux différentes options proposées sur les ceintures abdominales (intensité, programmes…), chaque personne peut ainsi travailler ses abdos à son rythme et ainsi éliminer la graisse du ventre. Côté utilisation, celle-ci est très simple et ne demande aucune connaissance particulière. Il suffit simplement de positionner la ceinture autour de votre taille, de placer les électrodes sur les zones du corps que vous souhaitez travailler, de choisir le programme et l’intensité (pour cette dernière, commencez doucement et augmentez au fur et à mesure).
Le métabolisme est l’ensemble des réactions chimiques se produisant au sein de l’organisme, et par lesquelles certaines substances s’élaborent (anabolisme), ou se dégradent (catabolisme). Ce métabolisme baissant,  la masse musculaire diminue, on brûle moins de calories. De plus, le moindre écart alimentaire entraînera quasi inévitablement un stockage des graisses
Il faut absolument éviter de prendre des médicaments. Laxatifs, coupe-faim et brûleurs de graisse coûtent chers et sont surtout extrêmement dangereux pour la santé. Pour maigrir en n'ôtant que la masse grasse, il n'y a pas de produit miracle. La seule solution est de diminuer les apports caloriques et d'augmenter les activités physiques. Pour cela il faut du temps et de la volonté. Sport et alimentation saine, équilibrée et riche en fibres constituent la seule approche vraiment efficace pour perdre la graisse du ventre. Les médicaments soi-disant amaigrissants et sans effets secondaires n'existent pas. Les laxatifs et les diurétiques font perdre essentiellement de l'eau et de nombreux sels minéraux ce qui entraîne des risques d'hypotension et de troubles cardiaques. Les coupe-faim anorexigènes déclenchent tachycardie, constipation, sécheresse buccale et anxiété. Les brûleurs de graisse, à cause des excitants qui les composent, sont à l'origine de nombreux accidents qui peuvent être mortels.
L'étude "Long-Term Risk of Stroke in Myocardial Infarction Survivors", publiée dans le journal "Stroke", a démontré que les sujets qui se mettent à faire du sport à 40 ans ont 37% de moins de chances de mourir d'un accident vasculaire cérébral, d'une crise cardiaque ou d'un cancer à 60 ans. Mais attention, pour que cela soit efficace, il ne s'agit pas de se remettre à n'importe quelle activité sportive.
Il faut donc éviter de tricher pendant les mouvements. Ceux-ci doivent être parfaitement exécutés. En effet, en étant plus jeune, les pratiquants ont tendance à se sentir invincible et à toujours vouloir grignoter une répétition supplémentaire, quitte à tricher. Or, à long terme, ce genre d'habitude finit par se payer et les blessures sont plus fréquentes.

Tout dépend si vous avez 3 ou 4 kilos à perdre ou plutôt une bonne dizaine Dans le premier cas, c'est possible disons en un mois, dans le deuxième euh...il y a du boulot. Alors inutile de vous demander comment avoir un ventre plat en 1 semaine, c'est impossible, trop court. Il faudra allier régime équilibré, sport et même sommeil suffisant. Et si vous voulez garder les résultats sur le long terme il faudra maintenir l'effort sur la durée. Moi j'ai réussi dans la souffrance et la privation je l'avoue mais maintenant je suis satisfait de mon corps et je l'entretiens avec des séances d'électro stimulation (c'est excellent mais ça ne suffit pas en soi).
Maigrir sans se muscler est mon but. Je fréquente assidument ma salle de sport, entre 4 et 5 fois par semaine à raison d'une heure à chaque fois environ. Je souhaiterais perdre quelques kilos au niveau du ventre, des fesses et surtout des cuisses. Pour maigrir des cuisses sans prendre de muscle mon coach m'a conseillé de faire 10 minutes de marche puis 20 de stepper et enfin terminer par 30 minutes de vélo allongé ... Lire la Suite Comment Maigrir sans sport augmentant le volume musculaire
Il y a une explication scientifique à la popularité des régimes à faible teneur en glucide : de grandes quantités de glucides provenant de la farine blanche et de sucre ajouté peuvent faire des ravages sur votre taux de glycémie (le taux de sucre qui se trouve dans votre sang) et provoquer un gain de poids. Évitez donc de consommer trop de sucre, de farine blanche et de riz blanc, mais consommez de grandes quantités de grains entiers comme des pains de blé complet et du riz brun. Une étude réalisée par l’Université Harvard auprès de 74 000 femmes a trouvé que celles qui mangent plus de deux portions de grains entiers par jour ont 49 % moins de chance de souffrir d’embonpoint que celles qui ne mangent que des aliments blancs.

Ce site utilise des cookies afin d’atteindre les objectifs énoncés dans notre «Chartre pour la protection des données personnelles et cookies». Pour en savoir plus ou pour retirer votre consentement, veuillez vous référer à cette chartre. En cliquant sur le X pour fermer, en faisant défiler cette page, en cliquant sur un hyperlien ou en poursuivant votre navigation, vous acceptez d’activer les cookies.×Je refuse


Faites des planches de gainage : placez-vous comme si vous vouliez faire des pompes en vous appuyant sur vos avant-bras ou vos coudes. Maintenez votre fessier, votre cou et votre dos bien droit et contractez vos abdominaux. Restez dans cette position durant 30 secondes et plus si vous le pouvez. Reposez-vous un court moment et recommencez 3 à 5 fois.
Un corps de déesse dont elle est très fière, tant il est précieux. Après sa grossesse surmédiatisée et un divorce difficile d'avec Marc Anthony, la chanteuse a réussi – avec beaucoup de travail – à relancer sa carrière. Parce que Jenny from the block est une battante. En seulement un an, cette danseuse de formation a retrouvé une silhouette de rêve, après avoir donné naissance à ses jumeaux, Max et Emme, en 2008. Une fierté qu'elle ne boude pas et qui fait encore des émules. Aujourd'hui, elle chante Dance again et enchaine les tubes qui font danser avec le rappeur Pitbull. Un répertoire dance qui n'a plus grand chose à voir avec ses débuts, sous la houlette de Puff Daddy, mais le succès est au rendez-vous. Et un élément veille avec intérêt à cela: son fessier bien ferme.
Maigrir en à peine quelques jours sans aucun effort, perdre une dizaine de kilos en un mois sans les reprendre, ou encore perdre 15 kilos rapidement ne peuvent en aucun cas faire l'objet d'un régime sérieux. Aucun régime miracle de ce type n'existe. A contrario, le fait d'enchaîner de mauvais régimes peut aboutir à prendre de plus en plus de poids et à devenir obèse.
On a passé les 40 ans et on nous lâche enfin avec certaines thématiques délicates telles que le mariage ou les enfants. Famille et amis se rendent à l'évidence que l'on fait ce que l'on veut et que de toute façon, ils n'ont pas leur mot à dire. On a beau leur avoir répété qu'on ne voulait pas d'un mari ou de petits, ils ne voulaient pas l'entendre jusqu'à aujourd'hui.
Il n’est toutefois pas facile de modifier nos comportements. C’est un travail à long terme que d’arriver à se nourrir quotidiennement d’une façon plus équilibrée en respectant consciencieusement les valeurs de base pour une assiette idéale: légumes et fruits, protéines (animales et végétales), féculents (riz, pâtes, pommes de terre). «Il est indispensable que ce changement d’habitudes n’exige pas trop d’efforts et devienne petit à petit un réflexe, une manière de manger à vie», dit le médecin. C’est le plus sûr moyen de maigrir et surtout de ne pas regrossir, remarque le Dr Pataky, qui bannit carrément de son vocabulaire le mot régime. «Restrictifs, ils sont tous contraignants et frustrants.» Il est vrai que certains vous font perdre très vite du poids. Mais on y laisse principalement du muscle, et dès qu’on reprend ses mauvaises habitudes alimentaires, hop!, les kilos reviennent au galop, généralement avec un bonus à la clé… A oublier également les produits light, qui ne trompent pas le cerveau et se transforment en autant de pousse au crime, en aiguisant vos envies de sucre et de gras.
En qualité et en quantité ! Le blé et ses dérivés (pain, pâtes...) renferment des oligosaccharides – des sucres fermentescibles –, et du gluten, une protéine qui peut générer des troubles digestifs chez certaines personnes. Complets ou semi-complets, ils apportent en plus des fibres potentiellement irritantes. Enfin, ils sont riches en glucides dont la consommation en excès favorise le stockage. En même temps, il ne faut pas les supprimer car ils rassasient et contiennent aussi des amidons résistants bénéfiques au microbiote.
Les aliments riches en fibres comme les amandes, les céréales et les légumes sont aussi à privilégier lorsque l’on souhaite perdre de la graisse abdominale. En effet, ces derniers permettent de favoriser la digestion et garantissent une meilleure assimilation des aliments. Ces derniers permettent aussi de mieux contrôler le taux de sucre dans le sang.

Quand on souhaite se remettre au sport après 40 ans, c’est souvent pour perdre du poids ou pour prouver à ses enfants qu’on est toujours dans le coup. Cependant, c’est le plaisir qui doit vous animer. Ne choisissez pas un sport par contrainte. Certes pour maigrir, la course à pied est plus efficace que le Pilates car elle permet de brûler davantage de calories. Néanmoins, si vous n’aimez pas courir, vos séances ne seront pas productives. Autant pratiquer du Pilates si c’est ce qui vous motive. A terme, pratiqué régulièrement, cette activité sera plus efficace car vous y serez plus assidu.


Je vous conseille d'utiliser quatre ou cinq mouvements composés qui formeront votre série d’exercices super slow (de haute intensité). Les mouvements composés sont des mouvements qui font appel à la coordination de plusieurs groupes musculaires, par exemple, les squats, ceux de la poitrines et les muscles adjacents. Voici ma version de la technique.
Nature La propolis utilisée par les abeilles pour protéger la ruche contient plein d’oligoéléments qui ont un effet tonifiant sur le moral. De plus, ses propriétés antiseptiques en font une alliée contre les aphtes et l’herpès, souvent liés au stress (Propolis, Elusanes, 7 € la cure de 10 jours ; Arkogélules Propolis, Arkopharma, 8,25 € la cure de 15 jours).
La solution : on est ouverte sur le monde et sur les autres. La curiosité est de rigueur : vous rencontrez quelqu'un ? Intéressez-vous à ce qu'il fait, interrogez-le. Quelques trucs à faire : lire l'actualité tous les matins sur Internet, muscler sa mémoire grâce à des jeux (sur console ou sur Internet), faire des sorties culturelles (théâtre, cinéma...), connaître ses classiques (films, livres, artistes...).
Atlantico : Une nouvelle étude américaine publiée dans le journal Stroke (voir ici), menée sur 20 000 hommes et femmes, démontre que les sujets en bonne forme physique à 40 ans ont 37% de moins de chances de mourir d'un accident vasculaire cérébral, d'une crise cardiaque ou d'un cancer à 60 ans. Comment cette étude a-t-elle été réalisée et que nous apprend-elle précisément ? https://www.youtube.com/watch?v=-MqB5nq2z2w
×