Réduire sa graisse abdominale n’est pas une chose facile en soi. Cela demande quelques adaptations au niveau de son mode de vie et quelques concessions. Quoi qu’il en soit, avant de commencer, il est conseillé de demander l’avis de son médecin afin de savoir de quel type de graisses vous souffrez et les changements à effectuer au niveau de votre mode de vie. Bon courage et surtout gardez toujours en tête votre objectif final pour vous motiver à continuer !
Si la moitié de votre assiette (au moins!) n’est pas remplie de légumes (oui, les pommes de terre et les patates douces comptent aussi!), vous sabotez votre tour de taille. Le Dr Kazlauskaite vous conseille de commencer votre premier gros repas de la journée avec une généreuse portion de légumes remplis de fibres, ce qui laisse moins de place à d’autres aliments qui ne seront jamais aussi sains. Si vous n’aimez pas les légumes, cuisinez-les autrement avec ces 25 recettes de dessert à base de légumes.

Garder la forme après 40 ans peut être un défi à mesure que le corps change et vous rappelle votre âge. Il est alors plus important que jamais d’adopter un régime de mise en forme qui vous ressemble, qui s’adaptera à cette étape de votre vie et qui vous permettra de vivre longtemps en santé. Suivez ce programme de mise en forme qui concilie effort et temps de récupération appropriés pour contrer les effets du vieillissement.

Ce n’est pas parce qu’on en voit sur des mannequins prépubères dans des journaux féminins pour trentenaires et quadras à fort pouvoir d’achat, qu’on doit tomber dans le panneau et l’adopter. La mini-jupe à carreaux, c’est un peu comme la jupette plissée de tennis de nos 18 ans  : on l’aime beaucoup, on y repense avec nostalgie mais c’est pas pour autant qu’on la ressort du placard. Motif  ? Si le style lolita (dans l’esprit chaussettes montantes et couettes) est sexy au collège, à 30 ans, cette folie du carreau montre que vous ne tournez pas rond. 
Oui. Depuis 2002, on sait que la pratique sportive est probablement un des facteurs de prévention du cancer du sein*. L’activité physique, quelle qu’elle soit – y compris la marche, si elle est effectuée à un rythme soutenu et qu’elle dure au moins 45 minutes –, est donc salutaire. L’idéal ? Bouger tous les jours. Le minimum ? Deux fois par semaine. La régularité est primordiale pour l’organisme, qui subit des modifications pendant l’effort et qui a besoin de répétition pour les assimiler.
Bien entendu, manger trop de quoi que ce soit vous fera prendre du poids, mais il n’en demeure pas moins vrai que les féculents comme les patates douces, le riz brun, les noix (etc.) sont de très bons alliés dans votre quête au pack de 6, surtout si vous les associez à un bon timing : après l’entrainement par exemple. Quand ils sont consommés ainsi, il existe très peu de chances pour que ces derniers soient convertis en graisse.
La solution : on opte pour l'indémodable culotte petit bateau en coton avec le débardeur assorti. Une tenue qui a souvent fait ses preuves en matière de sexy attitude. Ou pour des dessous confortables mais suggestifs : des culottes aux matières transparentes, comme Nicole Kidman dans Eyes Wide Shut. De temps en temps, on ose les bas, un accessoire facile à porter qui fait toujours son effet.
Selon Harvard Health Blog, manger en faisant autre chose — comme regarder la télévision ou en travaillant à votre bureau — peut vous faire manger davantage. Une étude menée dans l’American Journal of Clinical Nutrition a révélé que ralentir le rythme quand vous mangez et savourez davantage la saveur vous permettra de manger moins. Apprenez-en plus sur les bienfaits santé de manger en pleine conscience.
Cette formule utilise uniquement votre masse maigre (votre poids moins votre graisse corporelle).                      L’idée est assez simple : La masse musculaire consomme beaucoup d’énergie, même au repos. La masse grasse n’a quant à elle pratiquement pas besoin d’énergie.                      Si vous connaissez la quantité de masse grasse d’une personne, vous pouvez donc déterminer son métabolisme de base approximatif.

A la quarantaine, vous êtes encore dans la force de l'âge. Rien ne vous empêche de pratiquer une activité sportive. À condition d’adapter sa pratique à son âge, ses éventuelles pathologies et d’adopter les bons réflexes. Et oui, votre corps ne réagit pas comme à 20 ans, il est donc tout indiqué de se (re)mettre à l'effort en choisissant le bon sport.
A 40 ans, la récupération musculaire et nerveuse prend plus de temps. Il convient donc de bien s’échauffer pour préparer le corps à l’effort à fournir. 15 min d’échauffement est un minimum avant votre séance de sport. Ce temps peut être rallongé en fonction de la météo, de l’heure ou de l’âge. En effet, l’âge, un temps froid et un entraînement matinal sont autant de critères vous obligeant à augmenter le temps et la qualité de votre échauffement.

Tenez un journal alimentaire. La plupart des gens ont tendance à sous-estimer ce qu'ils mangent en une journée. Faites-vous une évaluation honnête de vos habitudes alimentaires en mettant par écrit tout ce que vous consommez pendant une semaine. Recherchez un compteur de calories en ligne et rendez-vous compte à peu près combien de calories vous consommez dans une journée. À partir de là, voyez ce que vous pouvez vous permettre de supprimer. https://www.youtube.com/watch?v=RRltB2yDKfk
Sur son blog, Alex Obed explique que les femmes de plus de 40 ans ont une plus grande expérience de la vie et que c'est précieux. "La plupart ont connu le mariage et une séparation et ont des enfants. Elles sont au courant que le prince charmant n'existe pas tout en voulant garder les rennes de leur vie. Elles savent ce qu'elles veulent et sont bien dans leur peau. Les femmes de plus de 40 ans connaissent leur valeur et leur beauté, et ne sont plus prête à s'effacer pour un partenaire. De précédentes relations, elles ont appris comment trouver le juste milieu.
Thank you for sharing. I got lots of ideas from the article as well as the comments. These guided me somehow on the way I have to carry myself and how to look sexy at 40’s – I am on this stage now. I would like to add also that your points above could also be a way we could apply to growing old gracefully when we will be beyond 40s. God bless all women out there.
Oui, si l’on a été sédentaire durant des années et que l’on reprend à un rythme effréné, sans accompagnement particulier. On peut alors redouter la survenue de problèmes ostéo-articulaires, de tendinites, de douleurs articulaires, de fractures et même de graves troubles cardio-vasculaires, surtout après la ménopause, stade où le risque d’accident chez les femmes est aussi élevé que chez les hommes.
Certains médecins disent que le fait de baiser tape fort dans les réserves de zinc et que le zinc végétal ou à base de supplément est mal absorbé. Je ne sais pas si c'est vrai. Il y a très peu de recherches en zone occidentale sur la baise à haute intensité tous les jours et ses impacts sur le corps humain des plus de 40 ans. C'est moralement inacceptable, donc pas de recherches scientifiques... Il est dit aussi que les jaunes d'oeufs et les huitres contiennent beaucoup de zinc. J'avale au moins 5 jaunes d'oeufs par jour. Donc je ne pense pas que le zinc ait été un souci. Je ne sais pas ce que l'activité sexuelle couplée à l'activité sportive a utilisé pour me mettre à plat, mais le fait est que j'ai appris par la contrainte qu'il fallait apporter depuis l'extérieur une quantité non négligeable de vitamines et minéraux que l'alimentation traditionnelle ne fournit pas.

Continuer à manger des féculents à chaque repas : pâtes, riz, pommes de terre ou pain. Ils procurent un sentiment de satiété et apportent l'énergie dont vous avez besoin, ainsi que des fibres. En revanche tout ce qui les accompagne est à limiter : sauces grasses, beurre, fromage, crème fraîche, etc. Il faut donc consommer ces féculents seuls ou avec un assaisonnement sans sucre ni sans matières grasses ;
Les petits encas rendent le système de portions plus tendancieux. Pour éviter qu'une poignée de noix ne se transforme en un paquet entier, mesurez les quantités avant de commencer à manger. Lorsque vous avez faim, attrapez un petit paquet ou un récipient qui contient exactement la portion à laquelle vous avez droit, pas plus. Vous saurez alors exactement les quantités que vous consommez.

Si vous avez pris du poids ou avez été enceinte, vous pourriez avoir un excès de peau dans la région du ventre qui ne disparaitra pas, peu importe combien de graisse vous brulez. Vous saurez cependant combien de peau vous avez en excès si vous vous débarrassez d'abord de votre graisse. Il est également possible que votre peau se resserre à nouveau une fois que vous aurez perdu la graisse du ventre.
Débarrassez-vous des poils. Souvent, en prenant de l'âge, des poils apparaissent là où l'on ne les attend pas. Un jour, en vous regardant dans le miroir, vous apercevez le poil qui doit être là depuis des mois et vous ne le voyez qu'aujourd'hui. Pour éviter que cela ne se produise trop souvent, épilez à la cire régulièrement ou songez à la technologie du laser. C'est de moins en moins cher, surtout sur les zones comme le menton ou juste au-dessus de la lèvre supérieure.
Quand on souhaite se remettre au sport après 40 ans, c’est souvent pour perdre du poids ou pour prouver à ses enfants qu’on est toujours dans le coup. Cependant, c’est le plaisir qui doit vous animer. Ne choisissez pas un sport par contrainte. Certes pour maigrir, la course à pied est plus efficace que le Pilates car elle permet de brûler davantage de calories. Néanmoins, si vous n’aimez pas courir, vos séances ne seront pas productives. Autant pratiquer du Pilates si c’est ce qui vous motive. A terme, pratiqué régulièrement, cette activité sera plus efficace car vous y serez plus assidu.

Concernant les facteurs qui augmentent les risques de faire une crise cardiaque ou un AVC à 60 ans, il s'agit du tabagisme, de l'hypertension (et donc le stress), de la cholestérolémie, du surpoids, de la sédentarité et de la consommation régulière d'alcool. Comme tous ces facteurs de risque sont incompatibles avec une activité physique régulière, qui permet en outre pour certains d'en faire diminuer le niveau (surpoids, stress), faire du sport diminue automatiquement les risques de mourir à 60 ans d'une crise cardiaque ou d'un AVC.

La solution : on est ouverte sur le monde et sur les autres. La curiosité est de rigueur : vous rencontrez quelqu'un ? Intéressez-vous à ce qu'il fait, interrogez-le. Quelques trucs à faire : lire l'actualité tous les matins sur Internet, muscler sa mémoire grâce à des jeux (sur console ou sur Internet), faire des sorties culturelles (théâtre, cinéma...), connaître ses classiques (films, livres, artistes...).


En journée, pensez à l’iconique jean droit. Véritable indémodable, il n’est ni trop large, ni trop moulant et vous assure un look sans fausse note. Vous pouvez le mixer avec une chemise blanche ou une blouse colorée. Côté vestes et manteaux, rien de mieux qu’un trench ou un long manteau en laine. Aux pieds, n’hésitez pas à booster votre look grâce à une paire de baskets tendance. En soirée, jouez la carte de la femme fatale grâce à une robe légèrement fendue ou cache-coeur, une jupe midi oucrayon. En ce qui concerne la longueur de ces pièces, optez pour des modèles qui arrivent de préférence au dessus des genoux ou mi-mollet. Et aux pieds ? Des escarpins, évidemment.
Vous pouvez procéder avec un bon vieux cahier et un crayon pour faire un journal de régime ou vous pouvez aussi utiliser les nouvelles technologies et télécharger une des nombreuses applications existantes de calcul de perte de poids. Nombre d'entre elles vous aident à compter les calories, les glucides, les graisses et les protéines et prennent aussi en compte les exercices que vous faites.
Sauf que cette année, j'ai décidé de vérifier par moi même si c'était le cas pour toutes les mutuelles. Et là surprise : en comparant le prix de ma mutuelle à d'autres, et ce pour des niveaux de garanties strictement équivalents, je constate une différence de tarif SIGNIFICATIVE (et ce même pour des mutuelles connues, je ne parle pas ici de nom inconnu).
Si vous êtes habitué au lait entier, diminuez au lait 2 %. Si c’est déjà celui que vous prenez d’habitude, alors allez-y avec le 1 % ou le lait écrémé. Chaque version plus légère vous permet d’éliminer environ 20 % de votre apport calorique. Une fois que vous serez habitué à boire du lait écrémé, vous allez avoir éliminé près de 95 % des calories que vous consommez en lait.
Même si vous n'avez jamais d'entraînement en force musculaire auparavant, il est grand temps de commencer. En plus de vous aider à maintenir votre masse musculaire, l'entraînement en force musculaire vous aide à former votre densité osseuse, diminuer les risques de chutes, soulager les douleurs articulaires et même améliorer la régulation du sucre dans le sang.

Comment investir dans soi-même ? Comment développer ses compétences ? Comment s’améliorer ? On entend de plus en plus parler de développement personnel. D’auto-discipline, d’auto-apprentissage. Et même si cette mode reste encore marginale, on connait tous dans notre entourage des personnes qui un jour ont décidé de se bouger et d’apprendre quelque chose de nouveau […] https://www.youtube.com/watch?v=yL_dE81O_mw
×