Vous pouvez procéder avec un bon vieux cahier et un crayon pour faire un journal de régime ou vous pouvez aussi utiliser les nouvelles technologies et télécharger une des nombreuses applications existantes de calcul de perte de poids. Nombre d'entre elles vous aident à compter les calories, les glucides, les graisses et les protéines et prennent aussi en compte les exercices que vous faites.
De nombreuses études (Annals of Internal Medicine, European Journal of Clinical Nutrition...) évoquent le grignotage compulsif pre ou post mauvaise nuit. D'abord parce que le temps qu'on ne passe pas à dormir on le passe à manger, ensuite parce que lorsqu'on est fatigué on a tendance à choisir des aliments plus "énergétiques" (riches et caloriques) pour contrer la fatigue. Hormonalement parlant, le phénomène s'explique ainsi : pendant le sommeil on sécrète de la leptine, une hormone qui provoque un sentiment de satiété et favorise la métabolisation de la graisse, tandis que lorsqu'on est éveillé, la ghréline, une autre hormone, nous donne l'impression d'avoir faim.
L'épreuve d'effort est également indispensable à la pratique de sports assez intenses. Elle permet de dépister précocement une maladie cardiaque débutante. L'épreuve consiste à pédaler sur un vélo tout en enregistrant un ECG et en mesurant la pression artérielle. La résistance opposée au pédalage augmente progressivement et le patient doit donc forcer de plus en plus. On peut ainsi voir si l'effort risque d'entraîner des troubles du rythme cardiaque, un état de pré-infarctus ou une hypertension artérielle.

Faites des planches de gainage : placez-vous comme si vous vouliez faire des pompes en vous appuyant sur vos avant-bras ou vos coudes. Maintenez votre fessier, votre cou et votre dos bien droit et contractez vos abdominaux. Restez dans cette position durant 30 secondes et plus si vous le pouvez. Reposez-vous un court moment et recommencez 3 à 5 fois.
Mais aujourd’hui, indique le spécialiste, on maîtrise bien ce qu’on enlève lors de cette intervention qui fournit un résultat plus rapide et significatif qu’avec les techniques de médecine esthétique, les machines ou des injections nécessitant plusieurs séances. A la suite de l’opération, il faut porter un vêtement compressif pendant environ quatre semaines et le résultat n’est définitif qu’au bout de trois mois. Pour autant, il ne faut pas croire qu’on peut manger ce qu’on veut. Si la graisse ne revient en principe pas où il y a eu liposuccion, elle ne va pas se gêner pour se répandre ailleurs.

Sacrée graisse abdominale... bien calée autour de l'abdomen, là où le stockage est le plus difficile à déloger : l'âge (et donc un métabolisme plus lent), la ménopause (durant laquelle, malheureusement c'est davantage à cet endroit que la graisse est stockée) le manque d'exercice, une nourriture souvent transformée, le stress et le manque de sommeil, la morphologie "pomme" : tous ces facteurs sont des freins puissants à la perte de kilos autour du ventre.
Les aliments riches en fibres comme les amandes, les céréales et les légumes sont aussi à privilégier lorsque l’on souhaite perdre de la graisse abdominale. En effet, ces derniers permettent de favoriser la digestion et garantissent une meilleure assimilation des aliments. Ces derniers permettent aussi de mieux contrôler le taux de sucre dans le sang.
Concernant les facteurs qui augmentent les risques de faire une crise cardiaque ou un AVC à 60 ans, il s'agit du tabagisme, de l'hypertension (et donc le stress), de la cholestérolémie, du surpoids, de la sédentarité et de la consommation régulière d'alcool. Comme tous ces facteurs de risque sont incompatibles avec une activité physique régulière, qui permet en outre pour certains d'en faire diminuer le niveau (surpoids, stress), faire du sport diminue automatiquement les risques de mourir à 60 ans d'une crise cardiaque ou d'un AVC.
On s'arrête qu'à la fin du bundle global de 7 exercices. On répète chaque jour de la semaine, donc 5 jours d'affilée cette approche avec les mêmes muscles. Et on fait 4 bundles par séance mini ce qui exige entre 25 et 30 minutes, échauffement compris. Perso je suis incapable de ne faire qu'une pause de 1 minute après un bundle entier. J'ai besoin de plusieurs minutes. Mais je vais probablement progresser. Je pratiquais depuis ma reprise en main il y a 2 mois un autre type d'entraînement, très à la mode aux USA car backé par la science, à savoir le high intensity training qui consiste à faire pendant 20 minutes 8 répétitions suivi par 12 secondes de repos. Donc toujours dans l'esprit boxe, en mélangeant cardio et résistance musculaire à 50%. Au début, j'en ai grave chié, mais après, je ne sentais plus rien. Il a fallu que je passe à un plat plus copieux...
Oui. Depuis 2002, on sait que la pratique sportive est probablement un des facteurs de prévention du cancer du sein*. L’activité physique, quelle qu’elle soit – y compris la marche, si elle est effectuée à un rythme soutenu et qu’elle dure au moins 45 minutes –, est donc salutaire. L’idéal ? Bouger tous les jours. Le minimum ? Deux fois par semaine. La régularité est primordiale pour l’organisme, qui subit des modifications pendant l’effort et qui a besoin de répétition pour les assimiler.

Répétez jusqu’à épuisement, c’est-à-dire quatre à huit fois environ. Lorsque vous êtes fatigué, n'essayez pas de continuer à soulever ou à relâcher doucement les poids. Continuez plutôt à essayer de reproduire le mouvement à vide pendant encore cinq secondes environ. Si vous utilisez le bon poids, vous pourrez recommencer l'exercice huit à dix fois.
Vous êtes las des régimes minceur qui durent des jours, des mois, voire des années. Vous voulez de la simplicité et de la rapidité pour maigrir vite. Pour atteindre votre objectif, Cosmo vous propose un programme minceur sur mesure. Comment maigrir vite sans reprendre ? Comment perdre du poids rapidement et durablement ? Maigrir en 5 minutes, 15 minutes ou 30 minutes, découvrez le régime rapide « maigrir vite » pour perdre vos kilos plus vite que la musique ! https://www.youtube.com/watch?v=xpyvL0pb0mo
×