Le ventre bien gainé, debout, les mains de chaque côté des oreilles,les jambes pliées et les pieds bien parallèles, pliez les jambes le plus possible, en expirant pendant la descente, remontez lentement en inspirant, et ceci jusqu'à la fin de mouvement, les abdos bien serrés, le ventre rentré, en étirant le corps le plus possible, jusqu’à soulever les pieds du sol.
Vous pouvez procéder avec un bon vieux cahier et un crayon pour faire un journal de régime ou vous pouvez aussi utiliser les nouvelles technologies et télécharger une des nombreuses applications existantes de calcul de perte de poids. Nombre d'entre elles vous aident à compter les calories, les glucides, les graisses et les protéines et prennent aussi en compte les exercices que vous faites.
Il ne faut pas muscler le ventre en prenant du volume. Il faut savoir quels abdominaux muscler et comment les muscler pour avoir un ventre plat et gagner en tonicité et non en volume. Il y a en effet, selon la méthode suivie, un risque de se muscler le ventre en prenant du volume au niveau des abdominaux superficiels. Muscler ses abdominaux est efficace pour avoir un ventre tonique et gainé mais si la méthode employée est concentrique avec des séries très longues exécutées à un rythme lent, et surtout avec des charges, il y a risque d'augmentation de la taille des fibres musculaires et du tissu conjonctif, or prendre de la masse n'est pas le but recherché. De même utiliser une ceinture d'électrostimulation pour muscler les abdos n'est pas suffisant. Mais alors, comment muscler le ventre? Il ne faut pas se demander combien d'abdominaux faire pour perdre du ventre mais plutôt quels abdominaux muscler et surtout comment les travailler. Pour se muscler sans prendre de volume il faut travailler en pliométrie par exemple pour les abdominaux obliques, avec des temps de ressorts et des mouvements courts et dynamiques, ou en isométrie en faisant des exercices de gainage ventral et costal. Ainsi la pression intra-abdominale est réduite et préserve d'un ventre gonflé. Ce type d'exercice a peu d'influence sur le gain de masse musculaire et se rapproche donc de l'objectif visé, avoir un ventre musclé et plat.

Il est vrai cependant que vous pourriez avoir la tête qui tourne. Cela s’explique par le fait que votre corps a toujours été habitué à la combustion de sucre et qu’il doit à présent changer de mode. Puisque vous forcez votre corps à brûler les graisses, votre corps doit s’adapter. L’état que vous atteignez quand votre corps se met à brûler les graisses s’appelle la cétose.


Vous l’aurez compris, il est contre-productif de cumuler entraînement intensif et régime pauvre en calories pour perdre la graisse du ventre. D’ailleurs, il est conseillé d’éviter tout type de régime extrême quel qu’il soit (pauvre en glucides, lipides…). Il vaut mieux faire le choix soit de manger plus en s’entraînant plus, soit de manger moins en s’entraînant moins, sachant que la dernière option montre souvent de meilleurs résultats1. Par ailleurs, le fait de marcher à un rythme lent pour se relaxer une heure par jour permet de faire baisser considérablement le niveau de cortisol et constitue l’un des meilleurs exercices pour les femmes ayant de la graisse abdominale récalcitrante.
L’huile de krill contient des acides gras EPA et DHA, lesquels ont un impact positif sur le centre de motivation du cerveau (source). Un grand plus si vous voulez également faire du sport. Si vous êtes végétarien, vous pouvez vous tourner vers l’huile d’algue. Si vous recherchez une capsule moins chère mais de bonne qualité, optez pour l’huile de poisson.

Les organes ont besoin d'oxygène pour fonctionner mais malheureusement notre respiration quotidienne manque d'amplitude et n'apporte pas assez d'oxygène. Remarquez par exemple comme le fait de penser bloque la respiration. Les idées peuvent se comparer à un petit singe qui sauterait d'arbre en arbre, en s'agitant continuellement et en oubliant de respirer.
"Vite fait, bien fait" n'est pas l'adage qu'il faut appliquer si vous entreprenez de faire un régime minceur. Les régimes rapides sont très recherchés car ils vous promettent de maigrir vite. Mais il faut savoir que maigrir vite comporte des risques pour la santé. Cosmo donne tous les conseils et astuces pour faire un régime sans risques pour la santé.
Ce document intitulé « Perdre du poids durablement - Maigrir efficacement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

Avant de commencer, il est indispensable d’évaluer le fonctionnement cardiovasculaire, celui qui pose, au plan de l’espérance de vie, le plus de problème. Ensuite, proposer une activité type endurance, c’est-à-dire aérobie, en liberté d’oxygène, sans essoufflement intense (ski de fond, marche rapide, natation, course à pied, etc.) En réalité, ce sportif tardif est généralement docile, suit les conseils et n’est pas esclave du chronomètre.
En cas de malaise ou de maladie, consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.
Si la quarantaine est une étape charnière dans la vie d'une personne, elle marque aussi le début des désagréments physiques liés à l'âge : embonpoint, douleurs articulaires et fatigue cardio-respiratoire, notamment. Il n'est donc pas étonnant que de nombreuses personnes souhaitent se (re)mettre au sport après 40 ans. Pour que cette reprise se fasse dans les meilleures conditions possibles, il est cependant nécessaire de prendre quelques précautions. 
Les études ont montré que les gens qui mangent des céréales au déjeuner tous les jours ont beaucoup moins de chances de devenir obèses et développer du diabète que les gens qui n’en mangent pas. Ces personnes consomment aussi davantage de fibres et de calcium – et moins de gras- que ceux qui mangent d’autres aliments pour déjeuner. Mangez aussi du gruau d’avoine et diversifiez les sortes de céréales pour varier les nutriments. Choisissez aussi les céréales qui ne contiennent pas trop de sucre. https://www.youtube.com/watch?v=8Y3V_TOPctM
En qualité et en quantité ! Le blé et ses dérivés (pain, pâtes...) renferment des oligosaccharides – des sucres fermentescibles –, et du gluten, une protéine qui peut générer des troubles digestifs chez certaines personnes. Complets ou semi-complets, ils apportent en plus des fibres potentiellement irritantes. Enfin, ils sont riches en glucides dont la consommation en excès favorise le stockage. En même temps, il ne faut pas les supprimer car ils rassasient et contiennent aussi des amidons résistants bénéfiques au microbiote.
Bonjour Anastacia. Pour commencer un régime, tu dois prendre conseils auprès d’un diététicien qui pourra t’aider à commencer en douceur un régime qui te sera mieux adapté. Si tu veux perdre du poids efficacement, je te prierai de suivre les conseils d’un diététicien uniquement. Attention à l’effet yo-yo : de perdre 10 kilos et après d’en reprendre 20 kilos. Cela arrive souvent aux personnes qui veulent perdre du poids rapidement. Je te souhaite bon courage.
Concernant la diminution du risque de mourir d'un cancer à 60 ans, cela s'explique tout simplement parce que le sport renforce notre système immunitaire. L'étude "Effect of Exercise on T Cells in Cancer Survivors. The Integrative Biology of Exercise VI", relayée par le site Bodyscience.fr, suggère que "quand les patients ayant survécu à un cancer font du sport pendant plusieurs semaines après avoir terminé leur chimiothérapie, leurs systèmes immunitaires se reconstituent eux-mêmes pour devenir plus efficaces, et éventuellement permettre de repousser les incidences futures de cancer. Ces résultats pourraient permettre d’expliquer pourquoi l’exercice physique peut significativement réduire les chances d’une rechute, ou diminuer les probabilités de cancer chez les personnes qui n’ont jamais été touchées par la maladie".
Il faut donc éviter de tricher pendant les mouvements. Ceux-ci doivent être parfaitement exécutés. En effet, en étant plus jeune, les pratiquants ont tendance à se sentir invincible et à toujours vouloir grignoter une répétition supplémentaire, quitte à tricher. Or, à long terme, ce genre d'habitude finit par se payer et les blessures sont plus fréquentes.
Les études ont montré que les gens qui mangent des céréales au déjeuner tous les jours ont beaucoup moins de chances de devenir obèses et développer du diabète que les gens qui n’en mangent pas. Ces personnes consomment aussi davantage de fibres et de calcium – et moins de gras- que ceux qui mangent d’autres aliments pour déjeuner. Mangez aussi du gruau d’avoine et diversifiez les sortes de céréales pour varier les nutriments. Choisissez aussi les céréales qui ne contiennent pas trop de sucre.
Les personnes qui mangent rapidement ont 115 % plus de chances d’être en surpoids que les personnes qui mangent lentement (source). Dans une étude effectuée auprès de 529 hommes, les participants qui ont déclaré manger « très rapidement » avaient pris deux fois plus de poids en 8 ans que les participants qui mangeaient à un rythme « lent » ou « moyen » (source).
Rien de tel pour couper l'horizon ! Il a connu son heure de gloire dans les années 2000 et a même réussi à évincer (un temps) notre vieux Levis 501 en le faisant passer pour un vintage ringard. Aujourd’hui, ce fourbe ne dupe plus personne et compte de moins en moins d’adeptes. On sait qu’il est indécent (ça c'est bien), mais il est surtout inconfortable ! A moins d'être taille creuse dans son taille basse.  Et à zéro valeur ajoutée, on prend les courants d’air - un rhume étant si vite arrivé. 
La réponse est simple : il n'y en a pas vraiment. Mais il y a des produits alimentaires qui nuisent plus qu'ils n'aident quand il s'agit de transformer une forme de pomme en forme de sablier chez quelqu'un. Et comme pour l'exercice physique, la clé pourrait moins réside dans le choix de l'exercice mais davantage dans la réponse à la question "allez-vous faire de l'exercice ?" tout court.

Choisissez des produits adaptés à votre âge. Notre peau évolue naturellement au travers des âges. Imaginez si vous utilisiez le même maquillage que celui que vous aviez lorsque vous cachiez vos points noirs au collège. Et quand bien même vous ne l'auriez pas remarqué, la peau change entre 25-30 ans, 30-35 ans et 35-40 ans. Il est temps de choisir le produit qui convient à l'âge de votre peau. IL vous faut quelque chose de léger, qui illumine votre teint. C'est votre beauté naturelle qu'il est temps de mettre en valeur.


Certains aliments sont idéals pour réduire sa graisse abdominale. Parmi eux, il y a l’huile d’olive, qui contient des graisses dites insaturées et bonnes pour l’organisme. Dans le cadre d’un régime, cette huile est également conseillée, puisqu’elle est pauvre en graisses, mais riche en bons nutriments. N’hésitez donc pas à en ajouter dans vos plats (environ 2 cuillères). L’avoine représente également un allié intéressant pour perdre de la graisse abdominale. Il existe d’ailleurs un régime centré sur cet aliment, le régime flocon d’avoine, car il a le pouvoir de couper la sensation de faim. L’avoine est aussi très riche en fibres et ses différentes substances permettent d’éliminer les mauvaises toxines contenues dans l’organisme.
Tout dépend si vous avez 3 ou 4 kilos à perdre ou plutôt une bonne dizaine Dans le premier cas, c'est possible disons en un mois, dans le deuxième euh...il y a du boulot. Alors inutile de vous demander comment avoir un ventre plat en 1 semaine, c'est impossible, trop court. Il faudra allier régime équilibré, sport et même sommeil suffisant. Et si vous voulez garder les résultats sur le long terme il faudra maintenir l'effort sur la durée. Moi j'ai réussi dans la souffrance et la privation je l'avoue mais maintenant je suis satisfait de mon corps et je l'entretiens avec des séances d'électro stimulation (c'est excellent mais ça ne suffit pas en soi).
Commencer un entraînement en endurance après 40 ans n’est pas trop tard pour être en meilleure santé cardiovasculaire à 60 ans. Le VO2max et la fréquence cardiaque de repos ne diffèrent pas chez des seniors de 60 ans ayant commencé à s’entraîner avant 30 ans de chez ceux ayant commencé après 40 ans. Au niveau cardiaque, sans surprise, les résultats du groupe 2 et 3 étaient meilleurs que le groupe 1. Seul un entraînement initié avant 30 ans semble cependant apporter certains bénéfices vasculaires à l’effort, non retrouvés chez les seniors ayant commencé après 40 ans. https://www.youtube.com/watch?v=97J5hzFjg3I
×